Alpage de Moiry : situation au 08.09.2017

10/09/2017 - 13:04

La situation du classement de l’alpage de Moiry dans le Val d’Anniviers a quelque peu changé ; il se présente désormais de la manière suivante :
 
2ème : Benissa de Jean-Jacques Zufferey
 
3ème : Bambino de Claude-Alain Savioz
 
3ème : Requin de Claude Lambrigger et Fils
 
4ème : Berlinette de Jean-Jacques Zufferey
 
6ème : Zaïra de la Famille Bétrisey
 
6ème : Panurge de Jean-Jacques Zufferey
 
8ème : Fiesta de Johann Vianin
 
10ème : Venus de Justin et Gérard Monnet
 
11ème : Magalie de Philippe Kittel
 
12ème : Farouche de Claude Lambrigger et Fils
 
14ème : Benjabi de Jean-Jacques Zufferey
 
 
Classement des primipares :
 
Reine : Panacotta de Jean-Jacques Zufferey
 
2ème : Frisson de Gérard et Justin Monnet
 
 
Classement des génisses :
 
Reine : Zebula de Dominique Salamin
 
2ème : Bentayga de Jean-Jacques Zufferey
 
 
Dans les articles précédents, nous avions présenté Benissa, Bambino, Requin, Berlinette, Panurge et Zaïra.  Dans ce reportage, nous tenterons d’en savoir davantage sur Fiesta de Johann Vianin.
 
Le père de Fiesta, Mandrin, provient de l’élevage d’Olivier Kohli. La mère de Mandrin, Marquise, s’est imposée sur l’alpage du Vacheret lors des saisons 2007, 2008, 2009 et 2010. Marquise descend de la bien connue Mesquine qui a dominé l’alpage des Grands-Plans durant de longues années.
 
Du côté maternel, Fiesta est une fille de Fortza qui a décroché deux sonnettes lors des combats de reines en se classant cinquième de troisième catégorie au combat de Mission en 2011 et reine des vaches au combat de Saas-Almagell en 2014 avec Joseph et Gasto Grand. Dans cette ascendance, on retrouve également Fakir de Philippe Kittel qui a dicté sa loi sur l’alpage de Moiry en 2005. En remontant davantage sur cette souche, on retrouve la bien connue Farouk à Jean-François Bornet qui s’était imposée sur l’alpage de Chandolin en 1981, qui était descendue reine de Tortin en 1982, 2983, 1985 et 1986 en faisant un petit crochet par Chemeuille et en s’y imposant en 1984.
 
Ces indications sont à titre uniquement indicatif.
 
Vous voulez en savoir davantage sur l’alpage de Moiry ? Cliquez ici !
 
Quelques photos sont disponibles en cliquant sur le lien suivant :