Alpage de Greicheralp : liste du bétail

15/06/2017 - 13:51

Comme annoncé dans le dernier article de votre site internet, l’inalpe de l’alpage de Greicheralp aura lieu le samedi 17 juin prochain. Dans cet article, nous vous présenterons les reines de chaque troupeau présent.
 
Nous commençons les présentations avec la reine du troupeau de René Gurten et reine en place sur cet alpage ; elle se prénomme Violine. Le père de cette dernière est le bien connu taureau Bocassa qui provient de l’élevage de Blaise et Denis Collombin de Verbier.
 
L’ascendance maternelle de Violine se rattache à la souche des Frères Délèze de Beuson.
 
La reine du troupeau d’Heinz et Sabine Kobel est une primipare qui se prénomme Picasso. Le père de cette dernière, Pipo, est un fils de Pigalle à Fredy Pralong qui s’est imposée sur l’alpage de Mandelon en 2007. La mère de Pigalle, Pelote, a décroché trois sonnettes lors des combats de reines avec son éleveur Nicolas Fardel.
 
Du côté maternel, Picasso est une fille de la bien connue Caresse ; cette bête s’est imposée sur l’alpage de Chandolin l’année dernière. Lors des combats de reines, Caresse s’est classée cinquième des primipares au combat d’Evolène en 2014 et cinquième de deuxième catégorie au combat de Chermignon en 2016. La mère de Caresse, Elipse, s’est également illustrée lors des combats en se classant quatrième de la catégorie des primipares au combat du Goler en 2011.
 
Sira, propriété de la Stallung Lorenz, est reine dans leur troupeau. Cette bête s’est classée au troisième rang de la catégorie des primipares au combat de la Vifra en 2014. Son père est le taureau d’insémination Clinton.
 
Du côté maternel, la mère de Sira, Shiva, s’est illustrée lors des combats en se classant cinquième de la catégorie des génisses au combat du Goler en 2009. La mère de Shiva, Sheila, a dicté sa loi sur l’alpage de Goppler de 2004 à 2006 ; cette bête s’est également classée deuxième des primipares au combat du Goler en 2003 et cinquième de cette même catégorie lors de la Finale Cantonale avec Engelbert Lorenz.
 
La reine du troupeau de la Stallung Seematter, Tinka, est également une fille du taureau Bocassa. La mère de Tinka se prénommait Toggi.
 
La reine de la Stallung Walpen-Werlen, Antares, est une fille du taureau d’insémination Ardof. Du côté maternelle, Antares est une petite-fille de Ringo à Beat Brantschen. Cette bête s’est imposée sur l’alpage de Novelly en 2011 ; elle s’est également illustrée lors des combats de reines en décrochant 5 sonnettes.
 
La liste du bétail complète est disponible en cliquant ici.
 
Ces indications sont à titre uniquement indicatif.
 
©www.raceherens.ch